moussochocolat

Mousse au chocolat à base de tofu soyeux et crème de noisettes

moussochocolatUne recette hyper rapide pour une mousse très gourmande, avec un bon petit goût de noisettes.

Je n’ai jamais accroché avec le tofu : texture spongieuse, absence totale de saveur… le seule fois où je l’ai apprécié c’était lors d’un séjour en chambres d’hôtes où les propriétaires nous ont servi un tofu à la stroganoff, un truc de dingue, même Mr a aimé.

Par contre, pour les desserts, je pense que le tofu soyeux peut être une base très intéressante pour remplacer les œufs, le lait, la crème…

J’ai testé la recette écrite sur le pot de tofu :

  • 400 g de tofu soyeux nature (ici marque Soy)
  • 4 cuillères à soupe de sucre en poudre (à mon avis, 2 suffisent)
  • 4 bonnes cuillères à soupe de purée de noisette
  • 200 g de chocolat noir

Dans un saladier, mélanger le tofu et le sucre.

Faire fondre le chocolat noir avec la purée de noisettes, puis le mélanger à la préparation tofu + sucre. Bien mélanger au batteur électrique, comme lorsqu’on monte une « vraie » mousse.

Laisser prendre au frais au moins 4 heures

Ça donne envie de tester d’autres recettes à base de tofu comme des petits pots de crème… à suivre !

falafel

Test : falafels maisons

falafelJ’adore les falafels. Cette saveur, ce croquant….une bouchée et je voyage. Dommage que cette cuisine soit si peu représentée par chez nous. Il faut vraiment que j’aille me faire une virée à Paris, dans le sentier, dans la rue des rosiers, faire un marathon falafel. Le summum étant le sandwich pain pita, falafel à l’intérieur, frites… quand on y pense, une aberration nutritive : blé, patates, pois chiches mais quand c’est bon, c’est bon.

Depuis plusieurs années, j’achète les sachets déshydratés [clic] qui permettent de faire des falafels en deux deux pour un résultat plutôt sympa.

Et puis j’ai décidé de sauter le pas en suivant la recette de Bernard Cuisine

A retenir :

  • Sécher les pois chiches après les avoir réhydratés c’est vraiment long et compliqué. La prochaine fois j’essayerais de les passer au four 5 mn après les avoir séchés une première fois.
  • Idem pour le persil et la coriandre. Il faut prendre du frais uniquement, pas du surgelé.
  • La recette est bien pour 50 falafels…. c’est long 50 falafels à faire frire à la poêle, trèèèèèèèèèèèès long ;-) mais ça valait le coup !!!!
  • MIAM
Baci

Après-midi Baci Di Dama avec Céline

BaciJ’aime bien les après-midi cuisine copine ! On se fixe une recette, une date, un lieu. On fait chauffer la bouilloire à thé et on met trois heures à faire une recette qui aurait pu être faite en 30 mn ;-)

On a découvert les Baci Di Dama façon Bernard cuisine (un super blog) http://www.lacuisinedebernard.com/2010/01/les-baci-di-dama.html

Il y a tout ce qu’on aime dans ces bouchées : de la poudre de noisette, de la poudre d’amandes, du chocolat….

Notre avis sur cette recette :

C’est une tuerie. Idéal avec le café. Au niveau du goût, on est un peu sur celui du Ferrero Rocher.Hungry Upsy

On a préféré faire des petites boules de pâtes de 6 grammes au lieu de 14 grammes.

Pour la pâte de noisettes, le mélange noisettes sucre glace a donné un résultat « poudreux » et non pas « pâteux ». De plus, notre chocolat s’est un peu consolidé lorsqu’on l’a mélangé pour faire le Gianduja… aussi nous avons ajouté environ 75 grammes de beurre fondu pour obtenir la consistance décrite dans la recette de Bernard.

choco

Gâteau chocolat mascarpone de Cyril Lignac

Après avoir testé le gâteau au chocolat de Patrick Roger, voici celui de Cyril Lignac.

Il est très facile à faire. Je conseille de le préparer la veille, de le conserver au frais et de le sortir du réfrigérateur 1 heurechoco avant. C’est une recette « culte » qu’on trouve sur beaucoup de blogs.

Il est très bon, très chocolaté (il faut aimer le chocolat). La texture ne ressemble pas du tout à un gâteau traditionnel (très peu de farine). Je l’ai fait à la fourchette, à la main. J’ai tenté le fouet manuel mais toute la pâte restait dessus. Certaines recettes proposent de l’effectuer au batteur électrique.

Toutes les recettes conseillent de cuire le gâteau dans un moule en silicone, 20 cm X 20 cm. Je l’ai fait dans un moule rond, avec du papier cuisson. Il aurait été plus présentable dans un moule en silicone mais je ne pense pas que ça change grand chose au goût final.

ingredientsINGRÉDIENTS POUR LA PÂTE :
– 200g de chocolat (ne pas hésiter à prendre un bon chocolat dessert de « marque », le chocolat étant l’ingrédient principal)
– 250g de mascarpone (ne pas hésiter à prendre de la « marque », comme Galbani, le sortir 20 mn avant pour qu’il soit à température)
– 4 œufs
– 75g de sucre glace
– 40g de farine

INGRÉDIENTS POUR LE GLAÇAGE :
– 100g de chocolat (ici : du Lindt noir « normal » à 70% de cacao
– 50g de beurre

1 – La recette de la pâte :

Préchauffez le four à 180° chaleur tournante.

Faire fondre le chocolat au micro onde (avec une cuillère à soupe d’eau) pendant 2/3 min à température moyenne. Bien le mélanger.
Dans un saladier, mélanger au fouet le mascarpone. Verser le chocolat sur le mascarpone, mélanger à la fourchette. Bien mélanger en évitant la formation de grumeaux.
Ajouter les œufs un par un en mélangeant bien après l’ajout de chaque œuf.
Ajouter 75g de sucre glace, sans trop mélanger
Puis, ajouter 40g de farine, en mélangeant mais sans trop insister non plus.

Verser la pâte dans votre moule. Faire cuire 25 mn à 180 degrés, pas plus. J’ai trouvé des recettes où il est indiqué 150 degrés, ça m’a semblé trop peu.

2 – Le glaçage

Faire fondre dans une casserole à feu doux le chocolat avec le beurre en remuant.
Il faut que la texture ne soit pas trop liquide. Laisser refroidir un peu si besoin avant de l’étaler sur le gâteau, une fois que le gâteau aura refroidi. Comme le glaçage n’était pas parfaitement lisse, j’ai parsemé quelques amandes concassées sur le dessus.

Couvrir de papier aluminium en évitant de le coller au glaçage, laisser au frais une nuit (conseillé mais pas obligatoire. La gâteau était vraiment meilleur le lendemain !)

SlurpMIAM SLURP

rizmangue

Riz au lait coco et mangue façon cuisine du placard by Ciyiiine

On remercie Ciyiiine qui, comme nous, adore tester des recettes du net et d’ailleurs, et qui partage celle ci avec nous.

Mangue Riz CocoDans l’idéal, j’aurai aimé pouvoir réaliser la fameuse recette de riz au lait coco gluant et mangues fraîches que j’adore façon papilles et pupilles (http://www.papillesetpupilles.fr/2014/08/riz-gluant-au-lait-de-coco-et-mangue-fraiche-thailande-koaw-niew-ma-muang.html/)..
Faute d’avoir les ingrédients voulus et plutôt des ingrédients du placard (mangues en boîte…) en ma possession, je me suis donc inspirée de cette recette: http://cuisine.journaldesfemmes.com/recette/358013-riz-au-lait-au-coco-compote-de-mangue-citron-vert
n’ayant pas lu assez attentivement, je n’ai pas vu que le lait de coco ne se rajoutait qu’à la fin… d’où certainement une petite déception sur le goût final du dessert!

20150411_134627

Randonnée à Soubes… et sandwich

Point de vue

Arbre fruitier en fleurLe beau temps est là ! Nous avons testé le sentier de petite randonnée Camin Farrat au départ de Soubes.

Très sympa ! Une première bonne montée dans les bois, sur le parcours d’un sentier botanique puis le long d’une forêt de pin avec une belle vue sur le village. Puis une montée très pentue où j’ai cru perdre ma moitié qui, motivée à l’idée de manger son sandwich a repris de l’élan. Arrivée en haut d’un plateau pour redescendre un peu sur une piste forestière (partie la moins sympa même si cela a permis d’alléger nos jambes). Une dernière montée jusqu’à un point de vue sur le « cirque du bout du monde » (qui fait l’objet d’un autre sentier). Puis bonne descente d’environ 3km jusqu’au village.

SandwichCiel radieux, couleurs magnifiques (vert de l’herbe et des arbres, bleu du ciel, pierre, terre…), paysages variés, petit patrimoine en chemin (lavognes, capitelles, murets de pierre sèche), odeurs de thym et de pin.

Pour la pause tant attendue par Mr, un sandwich « maison » : mozzarella, tomates, carottes, saucisson, olives, huile d’olive, moutarde au miel, sel, poivre, piment d’Espelette.

14 km, 3h45 (le guide de l’Hérault à pied indique « 5 heures », nous ne marchons pas spécialement vite)

En savoir + : http://www.cirkwi.com/#!page=circuit&id=24171&langue=fr

 

20150118_101538

Gâteau miel noisettes peu sucré

20150118_101538Idéal pour le thé, ce gâteau simple a connu un énorme succès auprès d’une amie à nous qui n’aime pas le sucré et qui en général mange nos desserts par politesse. C’est simple, elle l’a presque fini.

C’est un gâteau très peu sucré. A la base je voulais retenter un gâteau Creusois, la dernière tentative ayant donné un résultat immangeable. En gros la recette du Creusois que je trouve souvent c’est des noisettes, du sucre, du beurre et une tonne de blancs d’œufs (même pas de farine), avec des proportions du style « une poignée », « un verre ». Résultat, les blancs moussent pendant la cuisson, sortent du plat et la pâte vient se déverser dans le four. C’est à se demander si les gens testent leurs recettes. Ce qui vaut pour les gens vaut aussi pour les magasines culinaires. Il faudra faire un top 5 des recettes foireuses un jour.

Bref, cette recette est simplissime et le gâteau a un goût de reviens y !

Recette trouvée sur le journal des femmes

Copié collé avec quelques modifications :

Ingrédients :

130 g de farine

  • 100 g de beurre demi-sel mou (le sortir en avance)
  • 100 g de noisettes en poudre
  • 80 g de miel crémeux
  • 3 œufs entiers
  • 1 sachet de levure chimique (1 cuillère à café de levure suffit largement)
  • 2 sachets de sucre vanillé (je n’en ai pas mis)
  • 5 cl de crème liquide (facultatif à mon avis)

Pour la présentation :
sucre glace
noisettes décortiquées

Préchauffer le four à 180°C.

Beurrer et fariner un moule à gâteau ( cake, manqué, un moule carré ou rectangulaire).

Dans une terrine, mélanger le beurre mou avec le sucre vanillé et le miel de façon à obtenir une préparation crémeuse. Ajouter les œufs entiers un à un, bien mélanger entre chaque puis ajouter la farine et la levure mêlée, les noisettes en poudre et la crème liquide.
Verser la préparation dans le moule. Glisser à four moyen pendant 30 minutes environ.
Démouler le moelleux à la sortie du four. Le laisser refroidir sur une volette à pâtisserie. Une fois refroidi, le saupoudrer de sucre glace et décorer de noisettes décortiquées.

cropped-IMG_4886

Je suis nulle en brioche mais…

IMG_4885Dès que je me lance dans une pâte à pain, à pita, à brioche, le résultat n’est jamais top. Il y a toujours un soucis au niveau de la levée de la pâte ou, pendant l’exécution de la recette, un soucis de pâte trop collante, impossible à travailler.

Je vous partage une recette faite hier et dégustée ce matin. La pâte n’a pas doublé de volume pendant son temps de repos, alors j’étais un peu perplexe quant au résultat mais elle a bien levé pendant la cuisson.

Je l’ai réalisée avec 12g de levure fraiche émiettée dans la pâte.

J’ai trouvé cette recette sur la cuisine d’Annie :

Deux étapes :

Recette du pâton

Recette de la brioche nanterre

5 heures de repos en cumulé. 30 minutes de cuisson.

10322736_637878479614221_4991191317742321701_n

En attendant les fraises : le gâteau basque de Christophe Michalak

10322736_637878479614221_4991191317742321701_nDans la peau d’un chef était une super émission de cuisine qui vient d’être remplacée sur France 2 par une beaucoup moins bonne « mon food truck à la clé ». La bonne nouvelle c’est que l’émission revient le 8 juin ! Yepeeeeeeee !

Le principe de l ‘émission était le suivant : deux candidats par jour s’affrontent sur une recette qu’ils auront vue exécutée auparavant par Christophe Michalak ou un chef invité. Celui qui gagne a le droit de revenir le lendemain. Chaque semaine un chef différent est invité, les recettes sont soit salées, soit sucrées. Les candidats ont 30 mn pour les réaliser.

Les ++ de l’émission :

  • Les recettes sont bien détaillées pendant l’émission et sur le site. Elles donnent envie, sont à la fois simples et recherchées
  • Les chefs donnent des petites astuces
  • L’émission prend le temps c’est pas la course
  • Les chefs sont sympathiques, respectueux des candidats. Ce qui est marrant c’est qu’ils sont parfois bluffés par les candidats et le disent.

Avant que le site parte aux oubliettes on vous copie ci-dessous la recette testée l’année dernière, quand la saison des fraises est arrivée. On a découvert 2 trucs sympas : les suprèmes de pamplemousse, le gâteau basque façon pâte à tarte.

Pour la recette, il y a souvent une référence au congélateur, c’est parce qu »elle est exécute en 30 mn mais nous avons mis + de temps ;-). Comme nous n’en avions pas,nous nous sommes passés de tonka, de pectine et de citron confit qui a du apporter un twist en + (roulala faut que j’arrête top chef). On a un peu foiré la chantilly aussi mais c’était très bon et puis honnêtement, il « pète » ce gâteau !

Recette copyright France 2 « dans la peau d’un chef »

http://www.france2.fr/emissions/dans-la-peau-d-un-chef/recettes/01-04-2014-le-gateau-basque-de-christophe-michalak_226809

Ingrédients

Pâte du gâteau basque
250 g de beurre demi-sel
215 g de sucre cassonade
125 g de poudre d’amande
1 œuf
310 g de farine T55
3 g de backing (levure)
Sel

Confit de fruits rouges (adapter les quantités)
2 kg de fraises
1 kg de framboises
1 kg de myrtilles
200 g de sucre semoule
288 g de pectine

Chantilly vanille tonka (à infuser la veille)
30 cl de crème liquide
30 g de mascarpone
20 g de sucre semoule
1 fève de tonka râpée
1 gousse de vanille

Divers
1 citron confit
1 citron vert
Dragées
1 pamplemousse

Préparation

Pâte du gâteau basque
Emietter le beurre demi-sel dans un cul de poule.
Ajouter le sucre cassonade, la poudre d’amande et la levure.
Mélanger le tout à la main.
Ajouter un œuf entier.
Ajouter la farine.
Terminer le mélange à la main.
Etaler la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie entre 2 feuilles de papier sulfurisé.
A l’aide d’un emporte-pièce rectangulaire couper la pâte en rectangle.
Piquer la pâte.
Enfourner la pâte 15 à 20 minutes à 180°C (en laissant l’emporte-pièce) (Surveillez la cuisson).
Enlever l’emporte-pièce à la sortie du four.
Réserver au congélateur quelques minutes.

Confit de fruits rouges
Dans une petite casserole, ajouter les framboises, les myrtilles, et les fraises.
Mélanger la pectine avec le sucre semoule.
Ajouter au mélange de fruits rouges.
Faire cuire 3 minutes pas plus (Ecraser et mélanger pour que le mélange soit bien « compoté »).
Verser le tout dans un bol de mixeur.
Mixer.
Ajouter ½ cuillère à café de colorant rouge.
Placer la compotée dans un plat givré (sans la passer).
Filmer au contact.
Réserver au congélateur 4/5 minutes.
Sortir du congélateur, et mélanger une partie de la compotée avec le reste de myrtilles, de framboises et de fraises.

Chantilly vanille tonka
Infuser la veille de la crème liquide, du mascarpone, du sucre semoule, une gousse de vanille et une fève de tonka râpée. Passer.
Monter la chantilly à l’aide du batteur.
Mettre dans une poche à douille, réserver au réfrigérateur.

Suprêmes de pamplemousse (à préparer au dernier moment)
Couper le pamplemousse.
Réserver les écorces (enlever la partie blanche de la peau qui est amère).
Emincer très finement les écorces.
Préparer des suprêmes.

Dressage
Découper un citron confit en brunoise pour le décor.
Etaler la gelée de fruits rouges sur le gâteau.
A l’aide de la poche à douille, créer des grandes lignes de crème chantilly parallèles et espacées.
Entre les espaces de crème chantilly étaler le mélange fruits / rouge compotée.
Ajouter les segments d’écorce de pamplemousse.
Zester un citron vert.
Râper une fêve de Tonka.
Ajouter les suprêmes de pamplemousse.
Ajouter les cubes de citron confits.
Ajouter quelques feuilles de menthe.
Ajouter quelques éclats de dragées.

livre

RIZ AU LAIT

RIZ AU LAIT
cette recette est issue d’un livre que je passais des heures à feuilletter, enfant : « desserts en
dessin ». Pensant l’avoir perdu il y a quelques mois (il était en fait dans le carton du cuit vapeur
jamais déballé depuis le déménagement d’il y a 3 ans…), j’ai cherché à l’acheter et me suis rendue
compte qu’il était devenu culte !

livreCette recette est issue d’un livre que je passais des heures à feuilleter, enfant : « desserts en dessins ». Pensant l’avoir perdu il y a quelques mois (il était en fait dans le carton du cuit vapeur jamais déballé depuis le déménagement d’il y a 3 ans…), j’ai cherché à l’acheter et me suis rendue compte qu’il était devenu culte et vendu à la modique somme de 40 euros (occasion).

Ce livre date de 1978 et a été édité par la Société des Producteurs de Mais, ne pas s’étonner donc, de trouver de la Maïzena dans beaucoup de recettes :-)

Une recette basique, simple et bonne.

Ingrédients :

  • 100 g de riz rond
  • 70 g de sucre
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 1 CS rase de maïzena (remplacé ici par de la farine de riz, pour rester dans le thème)
  • 3/4 litre de lait
  • 1 pincée de sel
  • 1 zeste d’orange (remplacé par par 1/2 cc de fleur d’oranger)

Recette :

Laver le riz à l’eau fraîche, le blanchir 2 minutes à l’eau bouillante, bien rizolaitl’égoutter.

Dans une casserole, verser le lait, les sucres, le sel, le zeste d’orange, porter à ébullition.

Verser le riz en remuant dans le lait bouillant. Laisser bouillir à feu moyen pendant 40 mn environ, surveiller, remuer régulièrement.

Astuce du livre : en fin de cuisson, mélanger 1/2 verre de lait avec la maïzena (ici la farine de riz) et l’incorporer au riz. Laisser bouillir 1 ou 2 minutes.

Verser et servir tiède.

roulé

Gâteau roulé à la confiture framboise safran

rouléNoël approche ! Les mauvais esprits penseront immédiatement aux files d’attente, au stress des cadeaux faits à la dernière minute, aux repas interminables, à l’aspect commercial, à la surabondance, aux oies gavées…

Pour Mme Le chat, Noël rime avec : le plaisir d’aller dans les magasins quand on a rien à acheter puisque tous les cadeaux sont faits, de faire de petits gâteaux, de les déguster avec un bon thé de noël, de chercher la recette du 24/12, de préparer les toasts avec ma nièce adorée et de dîner autour d’un repas qui reste léger et digeste, le tout arrosé d’un bon vin bio !

ah oui et les escargots… oui je sais, pas bien, bouuuuuuuuuuuuuuuuuuu. D’autant plus que je ne mange pas de viande et que c’est une sacrée entorse dans mon alimentation… mais je ne résiste pas à cette odeur de persillade et de cramé. Quand l’assiette est finie, j’ai toujours espoir qu’il reste une coquille pleine, je suis même du genre à regarder si je n’en n’ai pas eu moins que le voisin….

Et puis bien sûr : la bûche !!!

Pour s’entraîner à la réalisation de la bûche, quoi de mieux de de faire un gâteau roulé à la confiture, avec une confiture framboise safran du Haut Languedoc offerte par une amie.

La recette du gâteau roulé est ici http://lclv.fr/lechat/2012/12/buche-de-noel-choconoisette/

Retour aux basiques : quatre quart miam !

IMG_3085 (1024x683)Parce qu’au final, les gâteaux qui me plaisent le plus sont les bons gâteaux de mon enfance et que je prendrais toujours dix fois plus de plaisir à manger un cake marbré qu’un macaron insipide (à ce sujet voir l’excellente vidéo du Dr CAC – Le macaron : pourquoi cette pâtisserie vaut-elle de l’or ?), je ne me lasse pas du quatre quart et de cette recette qui donne un gâteau très aéré et très léger (lié aux blancs d’oeufs montés en neige)

Ingrédients :

  • 3 gros oeufs ou 4 oeufs
  • Le même poids en sucre, beurre, farine (2/3 farine 1/3 fécule de maïs), 1 cc d’arôme de vanille
  • Pour la déco (facultatif) : graines de pavot

Recette :

Prendre 2 saladiers. Séparer les jaunes des blancs.

Faire fondre le beurre, l’enlever du feu une fois fondu et le laisser tiédir.

Mélanger les jaunes avec le sucre, fouetter énergiquement pendant 5 bonnes minutes jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Monter les blancs avec une pincée de sel et réserver.

Dans le mélange « jaunes+sucre », verser la farine petit à petit, bien mélanger et ajouter le beurre fondu, la vanille.

Incorporer délicatement les blancs au mélange.

Verser dans un moule beurré ou sulfurisé.

Faire cuire à four chaud à 180 degrés pendant 40 minutes environ (vérifier la cuisson)

On ne s’en lasse pas :-)