L'Aveyron
Il est beau, il est bon !
Réaliser ses sushis ?
La méthode pas à pas en vidéo
Les Randwiches
Randonnées et sandwiches
Quiz : Les stars de tout poil
Parce que la rédaction adore les bestioles, on vous en a mitonné un quiz maison
La Brioche
On l'a réussie

[Critique] La réserve Rimbaud vs La maison de la Lozère

* Pour connaitre la méthodique méthode de calcul de la Tartine, vous pouvez vous rendre sur cette page.

En terme de prix, il s’agit de 2 mastodontes de Montpellier et l’un des 2 a une étoile au guide Michelin. Pour cette première critique, on commence donc par du lourd et du cher.

Je tiens à préciser que je ne me souviens pas de l’intitulé des plats, ma mémoire ne retenant que l’impression globale laissée en sortie. Et puis ça remonte à 1 an pour l’un et 3 ans pour l’autre. Maintenant que les excuses sont toutes trouvées, passons à la critique.

La réserve Rimbaud, l’étoilé de ce match, se situe dans un cadre bucolique en plein cœur de Montpellier. Sa longue terrasse au bord du Lez et ses tables tout du long espacées se prêtent volontiers à un romantique dîner à deux avec ce sentiment d’être quasi seul.

L’accueil réservé, quant à lui, aïe… Le manque de sourire voire d’implication laisse l’amère sensation d’entrer dans un club privé sans y avoir été invité. On retiendra également cette froideur tout au long du service et ce, jusqu’à l’addition.

Les assiettes maintenant, pas spécialement élaborées, mais des bons produits avec la juste cohérence de saveurs et des garnitures très bonnes mais pas vraiment au niveau pour un restaurant de cette catégorie. Un demi teinte pour les entrées, homard avec sa mousse iodée pour madame et des ravioles au foie gras dans leur bouillon à la citronnelle pour monsieur. Les plats, un poisson pour madame et une pièce du boucher pour monsieur avec sa sauce, bonne mais en trop petite quantité. Les desserts quant à eux, même si leur préparation est au niveau de cette catégorie, n’ont aucune inventivité.

Le ressenti global reste donc très mitigé moins. J’ai beaucoup apprécié mon entrée, moyennement mon plat et le dessert était bon, soit. Madame n’a quant à elle pas retenu grand chose de positif, seul le cadre a trouvé grâce à ses yeux (et quasi aux miens donc).

La réserve Rimbaud

reserve_rimbaud

La maison de la Lozère est située dans un hôtel particulier dans le centre historique de Montpellier avec ses salles au plafond voûté et sa cour intérieure. L’atmosphère y est à la foi feutrée et chaleureuse. Même si les tables semblent rapprochées, la présence d’un bataillon de serveurs, toujours aux petits soins et disponibles donnent une impression d’exclusivité.

L’accueil est tout comme l’atmosphère, chaleureux.  Sourires et attentions, le client est roi.

Le cœur du sujet, le repas. Tout du long ponctués de mises en bouches savoureuses, qui même si elles ne paraissent pas être dans le thème du repas, surprennent par leur élaboration et leur cohérence. Qui dit maison de la Lozère, dit spécialité lozérienne comme l’aligot, servi traditionnellement avec virtuosité et à volonté pour les gourmands, et quand une cannelle de thon cru vient en intermédiaire ont est d’abord interloqué puis agréablement surpris.  La sélection de fromages du terroir a été la touche finale d’un repas grandiose, à la foi fin et généreux.

Globalement, un pur bonheur et à ce jour un des meilleurs restaurants que j’ai fréquenté. Madame partage avec enthousiasme ce sentiment :)

La maison de la Lozère

maison_de_la_lozere

Dans le match opposant ces deux concurrents dans la catégorie gastronomique, je redistribuerai volontiers l’étoile.

Laisser un commentaire